Portrait de Jérôme ROTETA, Directeur de la CAF du 64 - La Pépinière
^

Retrouvez-nous sur Facebook !

C’est un honneur et une fierté pour moi de rejoindre les équipes de la Caf des Pyrénées-Atlantiques. La nouvelle Caf (issue du rapprochement des Caf de Bayonne et de Pau) dispose de nombreux atouts et offre de beaux défis à relever.

Sur proposition du Directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), Vincent MAZAURIC, le Conseil d’administration de la Caf des Pyrénées-Atlantiques a nommé le 29 avril 2019, Monsieur Jérôme ROTETA, Directeur de la Caisse d’allocations ​familiales (Caf) des Pyrénées-Atlantiques.Il succède a Chantal RÉMY depuis le 1er août 2019.​

Son parcours

Originaire de Saint-Jean-de-Luz et âgé de 35 ans, Jérôme ROTETA réalise une partie de ses études à l’UPPA (Université de Pau et des Pays de l’Adour) de Pau. Diplômé en Droit public et ancien élève de l’Ecole Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale (En3s), il débute sa carrière à la Caf de la Dordogne en 2010 en tant qu’Attaché de direction puis Directeur-adjoint où il est en charge du service Prestations et de l’Action sociale. ​

En 2013, il rejoint les équipes de la Cnaf où il contribue à la mise en œuvre des politiques publiques nationales et à la rénovation des ​modalités de traitement des prestations. ​

Pendant 6 ans, il met en place et pilote le Département Production de la Cnaf. Il participe à de nombreux travaux notamment la mise en place de la Prime d’activité ou encore les évolutions des aides au logement. De retour dans sa région d’origine, Jérôme ROTETA a l’ambition de faire de la Caf des Pyrénées-Atlantiques, une Caf de référence, une Caf performante, une Caf innovante au service de ses allocataires avec le concours de ses partenaires.​

Nos ambitions

​Continuons d’œuvrer pour une offre de service aux familles coconstruite et innovante​

La raison d’être de la Caf, ce sont les ​allocataires. C’est pourquoi la Caf cherche en ​permanence à optimiser et personnaliser les offres qu’elle propose, pour s’adapter à chaque situation de vie rencontrée par les allocataires, afin de répondre toujours mieux à leurs besoins. ​

Qui mieux que les allocataires pour savoir ce dont ils ont besoin ? 

C’est pourquoi notre première ambition est de davantage les associer dans des groupes de travail qui permettent de construire les offres de demain, celles qui sauront répondre aux attentes. ​

Bien sûr, s’adapter aux besoins des allocataires n’est possible que grâce au concours des ​partenaires de la Caf, qu’il s’agisse des crèches, des centres de loisirs, des colonies de vacances, des centres sociaux, des maisons pour tous, des bureaux d’information jeunesse…​

Une deuxième ambition : aller davantage vers les allocataires et les partenaires sans attendre qu’ils nous sollicitent.

Aujourd’hui beaucoup d’allocataires ne recourent pas à l’ensemble de leurs droits.

Pour lutter contre ce non recours, la Caf va utiliser la technique du datamining (fouille de données) afin de les détecter et de les inciter à les faire valoir. ​

De même, nous savons que les indus sont mal vécus par les allocataires. Nous allons donc davantage les accompagner pour bien ​comprendre l’origine de ce trop-perçu et ​éviter ainsi que cela se renouvelle. Il en est de même vis-à-vis des partenaires. Nous allons ​tenter de mieux identifier en amont les structures (crèches, centre social,) qui connaissent des difficultés afin de les accompagner avant qu’il ne soit trop tard pour assurer leur pérennité. ​

Une troisième ambition : nos partenaires et les salariés, construire de nouveaux services ​innovants sur le territoire avec le Conseil ​d’administration. Toujours faire mieux au service de nos allocataires.

Nous impulserons des groupes de travail participatifs que nous mènerons avec des partenaires, des allocataires et des salariés pour mieux anticiper les besoins des familles sur le territoire (focus groupe).

Les agents de la Caf participent également en groupe de travail à la définition des offres de services. Leurs connaissances des acteurs et des services apportent une réelle plus-value à la conduite des projets.

Pour mener à bien ces ambitions, la Caf peut s’appuyer sur sa principale richesse à savoir les professionnels de la Caf qui connaissent ​parfaitement les allocataires et le territoire et qui ​s’engagent tous les jours pour répondre au mieux à leurs attentes. Elle peut également s’appuyer sur un Conseil d’administration ​investi qui représente la société dans toutes ses ​composantes. Enfin, l’extraordinaire richesse partenariale est un atout de ce département.

Cette ambition sera poursuivie dans le cadre du nouveau schéma départemental de ​services aux familles signé début octobre et dans le cadre du prochain lancement d’un projet d’entreprise pour fédérer l’ensemble des acteurs en interne et en externe.​

Le bon sens, la communication, l’autonomie et l’esprit d’équipe favorisent la performance ; la démarche du projet d’entreprise doit viser à redonner du sens et de la valeur ajoutée aux ​activités de chacun des ​collaborateurs de​ l’organisme.